Bol chantant tibétain : Utilisation et bienfaits

Le marteau du commissaire-priseur s’abattit avec toute sa détermination : le bol chantant tibétain adjugé à 600 euros ! Qu’avait-il donc de si précieux, unique et quelle pouvait être sa valeur historique, esthétique et traditionnelle pour que les enchères s’envolent si vite et avec autant de détermination. Etait-ce son origine tibétaine, contrée entourée de mystère.

Le bol chantant tibétain certes était une œuvre d’art de par la pureté de sa forme et la complexité de ses décors, mais étaient-ce les seuls critères pour l’engouement qu’il provoquait auprès des amateurs d’art.

Ce qui lui attribuait une valeur intrinsèque réelle et inestimable, et en faisait une pièce tant prisée c’était essentiellement sa valeur spirituelle et que nombreux disaient bienfaitrice.

1. L’origine historique du bol chantant tibétain

Les thèses sont différentes quant à l’origine du bol chantant tibétain. Certains estiment qu’il daterait de 5000 ans et serait originaire de Mongolie où l’objet initial servait essentiellement aux nomades comme ustensile de cuisine et était fabriqué fondamentalement de cuivre. Le bol de cette époque n’avait pas encore acquis cet adjectif de « chantant », c’était un simple objet culinaire d’usage quotidien.

Au fil des millénaires, les fabricants de cet ustensile, se sont intéressés à introduire les assemblages d’autres matériaux, toujours dans la gamme des métaux, ils ont même inventé des alliages de plusieurs composants métalliques, peut-être par nécessité et disponibilité des matériaux ou parce qu’ils avaient progressivement acquis un savoir-faire qui leur permettait d’affiner la forme et la qualité de ce bol.

Les utilisateurs du bol se sont vite rendu compte que ce simple ustensile, pouvait produire, par simple frottement d’un petit bâton sur ses bords, une sonorité pure et apaisante unique dans son genre.

Progressivement le bol a conquis d’autres régions que la Mongolie. Il acquit également une dimension sonore ou « chantante » grâce au son provoqué par le bâton sur les parois du bol ainsi que la sonorité que les nouveaux alliages lui conféraient. Dans ces contrées où la spiritualité était omniprésente et la méditation une tradition ancestrale, les sonorités provoquées par les vibrations de ce bol ont été de suite interprétées comme un signe purificateur qui facilitait la communication avec l’esprit des ancêtres..

Le bol chantant se propagea dans la communauté Chamane et devint le symbole de ses rites. La communauté Chamane présente essentiellement dans les régions Himalayennes et plus particulièrement au Tibet l’a ainsi adopté pour en faire un objet cultuel et lui conférer une valeur spirituelle qui survécut aux vicissitudes des temps.

Aujourd’hui le bol chantant tibétain est un objet très prisé, il figure même dans certains musées européens comme le Musée Campanaire dans le Gers en France. Il reste rare et les pièces authentiques gardées très jalousement par leurs propriétaires.

2. Utilisations du bol chantant tibétain

D’un simple objet culinaire en cuivre, le bol acquit progressivement une valeur spirituelle et cultuelle. Dans les contrées tibétaines, les espaces et le silence induit par leur vacuité, permettaient de produire des sons provoqués par un simple frottement léger, ou appuyé par un petit bâton de forme cylindrique, sur les bords internes du bol.

Ce bol qui progressivement a été fabriqué par plusieurs métaux au nombre de sept, chiffre mythique dans toutes les croyances, se rapportant à différents dieux et déesses qu’ils représentaient dans la croyance de cette communauté. Le bol avait également une forme qui rappelait celle de la cloche qui aurait été inversée, dans son utilisation.

Le chant du Bol chantant tibétain

Le bol devenait ainsi un bol chantant, puisque cette sonorité provoquait des sons multiples, qui répétés par les échos des immenses espaces attribuait aux sons et au bol une valeur spirituelle qui a été très vite reprise par les Chamane, importante communauté, qui était connue pour détenir la connaissance des êtres et de la nature. Les Chamanes ne sont pas des personnes cultivées qui ont le savoir, mais ils acquièrent leur connaissance par un immense travail effectué sur soi et qui leur permet d’après leurs convictions de rétablir les déséquilibres qui sont causés dans la nature par l’homme.

Le bol chantant était donc devenu ainsi le symbole, voire même l’objet culte de cette communauté. Il était utilisé dans tous les rites des Chamanes et surtout dans leurs processions silencieuses ou seul le son du bol chantant était écouté pour accentuer cette capacité que le Chamane avait d’entrer en communication avec les ancêtres qui l’aidait à identifier les déséquilibres provoqués par l’homme et lui transmettre la connaissance pour les rétablir.

Le bol chantant est ainsi un objet essentiel dans toutes les processions des Chamanes mais aussi des autres croyances Himalayennes tels que le Bouddhisme où il est considéré comme l’instrument sacré .

3. Les bienfaits du bol chantant

Pour les âmes tourmentées, ayant perdu leurs repères, étant à la recherche de leur sérénité, le bol chantant est devenu l’objet qui aide à retrouver cette sérénité perdue.

Au cours des séances de méditation profonde, guidée par des adeptes de la spiritualité, le bol chantant tibétain, était la base de toute séance d’écoute de soi. Le son pur, mélodieux, dépourvu de toute agression auditive, permet à la personne qui recherche le calme de s’évader du stress quotidien par le calme qui émane des sonorités du bol chantant tibétain.

Il semble que les vibrations provoquées par le passage du petit bâton sur les parois externes du bol, se réunissent par cette manipulation dont le caractère tournoyant augmente la concentration, afin d’être par la suite distribuées vers les personnes qui sont en difficulté. Les sonorités du bol chantant ont pour effet de calmer les esprits et diminuer substantiellement le stress accumulé au quotidien.

En fait le bol chantant tibétain a cette faculté de participer à une thérapie par le son sur de nombreuses personnes qui souffrent d’un déséquilibre émotionnel.

La pureté du son du bol chantant tibétain aide les personnes souffrant d’insomnie, de récupérer la capacité à retrouver un sommeil serein et équilibré.

Le bol chantant tibétain permet de réduire presque toutes les anomalies émotionnelles qui peuvent apparaître chez l’être humain dans ses périodes difficiles.

Conclusion

Le bol chantant tibétain a acquis depuis quelques années une présence assez importante hors des régions himalayennes, puisque les Chamanes existent aujourd’hui à travers le monde et particulièrement en Europe ou d’importants groupements pratiquent les mêmes cultes et utilisent au cours de leurs séances de relaxation ce bol chantant tibétain.

(30)