Top 10 check-list d’audit énergétique d’une maison

Bien qu’un audit énergétique professionnel de la maison soit le meilleur moyen de déterminer où vous perdais de l’énergie et où vous pouvez économiser; vous pouvez effectuer votre propre examen simple mais diligent et repérer de nombreux problèmes dans tout type de maison.

Cet audit énergétique domestique “à faire soi-même” ne sera pas aussi approfondi qu’une évaluation énergétique professionnelle de votre maison. Néanmoins, cela peut vous aider à identifier certains des domaines les plus faciles à traiter.

Lorsque vous vous promenez dans votre maison, gardez une liste de contrôle des zones que vous avez inspectées et des problèmes que vous avez trouvés. Cette liste vous aidera à prioriser vos améliorations en matière d’efficacité énergétique. Ne présumez pas que simplement parce que votre maison est récemment construite, ou même nouvelle, il n’y a aucune possibilité d’économiser l’énergie. Car la technologie d’économie d’énergie a évolué rapidement au cours des dernières années.

Audit énergétique d’une maison en 10 points

check-list audit énergétique maison

1.Localiser les fuites d’air

Tout d’abord, dressez une liste des fuites d’air évidentes (courants d’air). Les économies d’énergie potentielles résultant de la réduction des courants d’air dans une maison peuvent aller de 10 à 20 % par an. Ainsi, la maison est généralement beaucoup plus confortable par la suite.

Vérifiez s’il y a des fuites d’air à l’intérieur. Telles que des espaces le long de la plinthe ou du bord du revêtement de sol et aux jonctions des murs et du plafond. Vérifiez également les fuites à l’extérieur de votre maison. En particulier dans les zones où deux matériaux de construction différents se rencontrent.

D’autres endroits pour vérifier les fuites comprennent:

  • Les fenêtres
  • Les portes
  • L’éclairage
  • Les appareils de plomberie

Les interrupteurs et les prises électriques. N’oublier pas de vérifier également les registres de cheminée à foyer ouvert.

2.Scellez les fuites d’air

sceller les fuites d'air pour améliorer l'isolation

Vous devez boucher et calfeutrer les trous ou les pénétrations pour les robinets, les tuyaux, les prises électriques et le câblage. Recherchez les fissures et les trous dans le mortier, les fondations et le revêtement, et recherchez les fuites autour des fenêtres et des portes. Fermez-les avec le matériel approprié.

3.Pensez à la ventilation

Lorsque vous scellez une maison, vous devez toujours être conscient du danger de la pollution de l’air intérieur et des « refoulements » des appareils à combustion. Le refoulement se produit lorsque les divers appareils à combustion et ventilateurs d’extraction de la maison se disputent l’air.

Un ventilateur d’extraction peut ramener les gaz de combustion dans l’espace de vie. Cela peut évidemment créer une situation très dangereuse et malsaine à la maison.

Dans les maisons où un combustible est brûlé (c’est-à-dire du gaz naturel, du mazout, du propane ou du bois) pour le chauffage, assurez-vous que l’appareil dispose d’une alimentation en air adéquate. Généralement, un pouce carré d’ouverture de ventilation est requis pour chaque 1 000 Btu de chaleur d’entrée de l’appareil.

Des marques de brûlure ou de suie autour du brûleur de l’appareil ou au niveau du collier de ventilation, ou de la fumée visible n’importe où dans la buanderie pendant que l’appareil fonctionne, indiquent un mauvais tirage. En cas de doute, contactez votre entreprise de services publics locale, un professionnel de l’énergie ou un entrepreneur en ventilation.

5.Vérifiez l’isolation

Les pertes de chaleur par le plafond et les murs de votre maison peuvent être très importantes si les niveaux d’isolation sont inférieurs au minimum recommandé. Lors de la construction, le constructeur a probablement installé la quantité d’isolant recommandée à ce moment-là. Compte tenu des prix actuels de l’énergie (et des prix futurs qui seront probablement plus élevés); le niveau d’isolation pourrait être insuffisant, surtout si vous avez une maison plus ancienne.

Si la trappe du grenier se situe au-dessus d’un espace climatisé, vérifiez que c’est au moins aussi fortement isolée que le grenier; qu’elle est calfeutrée et qu’elle se ferme hermétiquement. Dans le grenier, déterminez si les ouvertures pour les éléments tels que les tuyaux, les conduits et les cheminées sont scellées.

Scellez tous les espaces avec un calfeutrage en mousse expansible ou un autre scellant permanent. Lorsque vous scellez les espaces autour des cheminées ou d’autres appareils produisant de la chaleur, assurez-vous d’utiliser un scellant non combustible.

Pendant que vous inspectez le grenier, vérifiez s’il y a un pare-vapeur sous l’isolant du grenier. Le pare-vapeur peut être du papier goudronné, du papier Kraft attaché à des matelas de fibre de verre ou une feuille de plastique. S’il ne semble pas y avoir de pare-vapeur, vous pouvez envisager de peindre les plafonds intérieurs avec de la peinture pare-vapeur.

Cela réduit la quantité de vapeur d’eau qui peut passer à travers le plafond. De grandes quantités d’humidité peuvent réduire l’efficacité de l’isolation et favoriser les dommages structurels.

Assurez-vous que les évents du grenier ne sont pas bloqués par l’isolant. Vous devez également sceller tous les boîtiers électriques au plafond avec du calfeutrage flexible (du côté du salon ou du côté du grenier) et couvrir tout le sol du grenier avec au moins la quantité d’isolant actuellement recommandée.

5.Recommandations

comment économiser de l'argent en énergie

Vérifier le niveau d’isolation d’un mur est plus difficile. Sélectionnez un mur extérieur et éteignez le disjoncteur ou dévissez le fusible de toutes les prises murales. Assurez-vous de tester les prises pour vous assurer qu’elles ne sont pas « chaudes ».

Vérifiez la prise en branchant une lampe ou une radio portable qui fonctionne. Une fois que vous êtes sûr que vos prises ne reçoivent pas d’électricité, retirez le couvercle de l’une des prises et sondez doucement le mur avec un bâton fin et long ou un tournevis. `

Un crochet en plastique est particulièrement adapté, car il récupérera de petits morceaux de tout matériau isolant pour une identification facile.

Si vous rencontrez une légère résistance, vous avez là un peu d’isolation. Vous pouvez également faire un petit trou dans un placard, derrière un canapé ou dans un autre endroit discret pour voir de quoi, le cas échéant, la cavité murale est remplie.

Idéalement, la cavité murale doit être totalement remplie d’une forme quelconque de matériau isolant. Malheureusement, cette méthode ne peut pas vous dire si tout le mur est isolé ou si l’isolant s’est installé.

Nos astuces

Si votre sous-sol ou votre vide sanitaire n’a pas de climatisation et ouvert sur l’extérieur, déterminez s’il y a de l’isolant sous le plancher de la pièce à vivre. Dans la plupart des régions du pays, une valeur R de 25 est le niveau d’isolation minimum recommandé.

Si le sous-espace est clos et contient des appareils de chauffage ou de refroidissement, des conduits d’air ou de la plomberie, vous devriez probablement isoler le périmètre du sous-espace plutôt que le sol de l’espace de vie. L’isolant au sommet du mur de fondation et du périmètre du premier étage doit avoir une valeur R de 19 ou plus.

Si le sous-sol est intentionnellement conditionné, les murs de fondation doivent également être isolés à au moins R-19. Votre chauffe-eau, les tuyaux d’eau chaude et les conduits de la fournaise doivent tous être isolés.

Audit énergétique professionnel d’une maison

Avant d’enchainer avec les autres points de ce processus, nous recommandons d’envisagez de faire appel à un professionnel pour effectuer une évaluation plus approfondie. Votre auto-évaluation peut aider l’auditeur à mieux analyser votre maison et les domaines potentiels d’économie. Néanmoins, c’est mieux de confirmer les données par un Audit énergétique de maison professionnel.

6.Inspectez l’équipement de chauffage et de refroidissement

Inspectez l’équipement de chauffage et de refroidissement chaque année ou selon les recommandations du fabricant. Si vous possédez une fournaise à air pulsé, vérifiez vos filtres et remplacez-les au besoin. En règle générale, vous devez les changer environ une fois par mois ou tous les deux mois; en particulier pendant les périodes de forte utilisation. Faites contrôler et nettoyez votre équipement une fois par an par un professionnel.

Si l’unité a plus de 15 ans, vous devriez envisager de remplacer votre système par l’une des unités les plus récentes et écoénergétiques. Une nouvelle unité réduirait considérablement votre consommation d’énergie, surtout si l’équipement existant est en mauvais état. Vérifiez que vos conduits ne présentent pas de traces de saleté, en particulier près des joints. Ceux-ci indiquent des fuites d’air et vous devrez les sceller avec un mastic pour conduits. Isolez tous les conduits ou tuyaux qui traversent des espaces non chauffés. Une valeur R d’isolation de 6 est le minimum recommandé.

7.Éclairage

L’énergie pour l’éclairage représente environ 10 % de votre facture d’électricité. Lors de votre Audit énergétique, examinez les ampoules de votre maison et envisagez de remplacer les ampoules inefficaces par un choix plus efficace, comme:

  • Les ampoules à incandescence à économie d’énergie
  • Les lampes fluorescentes compactes (LFC)
  • Diodes électroluminescentes (DEL)

Lorsque vous achetez des ampoules, tenez compte de la luminosité des ampoules que vous souhaitez et recherchez les lumens et l’étiquette Lighting Facts. Votre service public d’électricité peut offrir des rabais ou d’autres incitatifs pour l’achat de lampes écoénergétiques. Recherchez également des moyens d’utiliser des commandes telles que des capteurs; des gradateurs ou des minuteries pour réduire l’utilisation de l’éclairage.

8.Appareils électroménagers et électronique

Les appareils électroménagers et électroniques que vous choisissez et la façon dont vous les utilisez ont une incidence sur votre consommation d’énergie et vos coûts. Examinez les appareils électroménagers et électroniques de votre maison et estimez leur consommation d’énergie. Envisagez des stratégies pour réduire la consommation d’énergie de vos appareils électroménagers et électroniques.

Vous pouvez envisager les éléments suivants :

  • Débrancher un élément lorsqu’il n’est pas utilisé pour éviter les charges fantômes
  • Modifier les paramètres ou utiliser l’élément moins souvent
  • L’achat d’un nouveau produit plus efficace. En savoir plus sur l’achat d’appareils électroménagers et électroniques efficaces.
  • Votre plan pour toute la maison

Une fois que vous savez où votre maison perd de l’énergie, faites un plan en vous posant quelques questions :

  • Combien d’argent dépensez-vous en énergie?
  • Où sont vos plus grandes pertes d’énergie ?
  • Combien de temps faudra-t-il pour qu’un investissement dans l’efficacité énergétique se rentabilise en économies d’énergie ?
  • Les mesures d’économie d’énergie offrent-elles des avantages supplémentaires qui sont importants pour vous, par exemple, un confort accru grâce à l’installation de fenêtres à double vitrage efficaces ?
  • Combien de temps prévoyez-vous de devenir propriétaire de votre logement actuel ?
  • Pouvez-vous faire le travail vous-même ou avez-vous besoin d’un entrepreneur?
  • Quel est votre budget?
  • De combien de temps disposez-vous pour l’entretien et les réparations ?

9.Conception de bâtiment/maison

Une bonne conception réduit la consommation d’énergie et aide à réduire les dépenses énergétiques. Vérifiez l’isolation des murs, des sols et des plafonds pour vous assurer que vous ne gaspillez pas la chaleur ou le froid générés par le système CVC. Inspectez les espaces autour des portes, des fenêtres et des évents; y compris les ouvertures entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment pour voir s’ils sont à l’épreuve des courants d’air. Si possible, recommandez d’installer des panneaux solaires comme principale source d’énergie pour économiser à plus long terme.

10.Habitudes de consommation d’énergie

Le moyen le moins cher de réduire les dépenses énergétiques est de développer de bonnes habitudes de consommation d’énergie. Vérifier si:

  • Les ordinateurs et autres appareils continuent de fonctionner lorsqu’ils ne sont pas utilisés
  • Les lumières peuvent être éteintes pendant la journée pour profiter de la lumière naturelle
  • Le thermostat est réglé ou baissé de seulement 8 degrés en fonction de la température extérieure

FAQ

Un audit énergétique de la maison en vaut-il la peine ?

Même en tant que service payant, le coût initial d'un audit énergétique d’une maison et des mesures d'efficacité énergétique en vaudront la peine lorsque vous économiserez plus tard sur vos factures d'électricité. En améliorant l'efficacité énergétique de votre maison, vous pouvez économiser de 5 à 30 % sur vos factures d'énergie.

En quoi consiste un audit énergétique?

L'audit énergétique de la maison, mené par un expert en efficacité, consiste en une série de tests conçus pour localiser les fuites d'air, tester les niveaux d'isolation et évaluer l'efficacité des systèmes de chauffage et de climatisation de votre maison.

Quels sont les objectifs de l'audit énergétique ?

L'objectif principal de l'audit énergétique est de déterminer des moyens de réduire la consommation d'énergie par unité de production de produit ou de réduire les coûts d'exploitation.

Quels sont ses types?

Types d'audit énergétique: Audit préliminaire : L'audit préliminaire est effectué dans un temps limité, disons dans les 10 jours et il met en évidence les coûts énergétiques et les gaspillages dans les principaux équipements et processus ... Un Audit énergétique détaillé (complet) Audit global du système Un Audit fonctionnel Audit des services publics Audit de modernisation

Vous font-ils vraiment économiser de l'argent ?

En tant que propriétaire, vous savez sans aucun doute que les factures d'énergie peuvent représenter une énorme dépense permanente, et il est donc avantageux de prendre des mesures pour rendre votre maison plus écoénergétique. De même, si vous êtes propriétaire d'un immeuble locatif ou même d'un immeuble à plusieurs locataires, l'amélioration de son efficacité énergétique pourrait avoir beaucoup de sens. De nombreux propriétaires couvrent les coûts d'électricité de leurs locataires et paient le chauffage, de sorte que la réduction de ces dépenses pourrait entraîner de nombreuses économies au fil du temps. Mais la première étape pour rendre votre propriété plus écoénergétique pourrait n'être autre qu'un audit énergétique.

Lire aussi:

(46)